Pathologie

Baisse audition, pour tout savoir sur ce trouble !

Divers troubles peuvent toucher les sens, notamment l'ouïe, entraînant dans ce cas-ci une baisse de l'audition. En effet, cette pathologie handicape de nombreux individus au quotidien et affecte considérablement leur qualité de vie ainsi que leur relationnel avec les autres. Nous nous penchons ici sur ce mal pour mieux comprendre les raisons de son apparition, ses symptômes et découvrir les traitements possibles pour en venir à bout.   

Qu'est-ce que l’hypoacousie ?

Il s’agit d’un type de surdité désignant un trouble qui affecte la perception des sons. Cette pathologie se caractérise par une baisse de l'audition qui est partielle en comparaison avec l’anacousie ou encore la cophose qui, elles, désignent une perte totale de l’audition. Cela dit, il ne faut pas confondre cette hypoacousie avec l’hyperacousie qui désigne une hypersensibilité aux divers sons environnants.

hypoacousieEn effet, la baisse auditive est variable selon les cas puisque l'hypoacousie est définie de manière quantitative ou qualitative. Ainsi, d’un point de vue qualitatif, ce trouble peut être décrit comme suit :

  • Il peut concerner l'une ou les les deux oreilles ;

  • Il peut être hétérogène ou encore homogène en affectant de façon similaire toutes les fréquences sonores ou bien seulement quelques-unes ; 

  • Il peut s'accompagner d’une présence ou absence de distorsions sonores (déformations des sons).

Du point de vue quantitatif, cette baisse de l'audition peut être considérée comme une surdité légère lorsque la perte auditive est comprise entre 20 et 40 dB. Elle est moyenne entre 40 et 70 dB, sévère entre 70 et 90 dB et la surdité est profonde lorsque la perte de l'audition se trouve entre 90 et 120 dB.

Différents types de surdité

On a vu que l’hypoacousie ou la surdité est un trouble affectant la perception des sons. Cette pathologie peut être congénitale, mais elle peut également être provoquée par d’autres facteurs extérieurs et se manifester sous diverses formes. De plus, la distinction entre les types de surdité se fait notamment par la nature et la structure touchée dans l’oreille : l'oreille externe, moyenne ou interne. On retrouve alors :

  • La surdité de perception ;

  • La surdité de transmission ;

  • La surdité mixte.

Pour la première, elle est le résultat d’un problème dans la perception, mais aussi d'analyse du son apparaissant le plus souvent à la suite d’une lésion de l'oreille interne (touchant la cochlée ou encore les cellules ciliées) ou bien les fibres nerveuses du nerf auditif. 

differents types surdite

La surdité de transmission, quant à elle, traduit un problème dans le transport des sons à travers le conduit auditif, en plus d’un dysfonctionnement situé au niveau de l’oreille externe ou de l'oreille moyenne. Elle peut survenir suite à une otite externe ou une formation d’un œdème, consécutive à un bouchon de cérumen ou encore à un corps étranger qui va empêcher le son d’arriver au tympan. 

Il est possible également qu'il y ait une altération des vibrations sonores qui sont transmises par le tympan à cause de pathologies gênant l’audition. On retrouve aussi la surdité mixte ou hypoacousie mixte qui va concerner à la fois la perception et la transmission des sons.

Quels sont les symptômes d’une baisse de l’audition ?

Les personnes atteintes d'hypoacousie présentent divers symptômes variables qui doivent alerter sur une apparition d’une baisse auditive comme avec un individu qui a du mal à suivre une conversation dans un environnement bruyant en présence d'interlocuteurs éloignés. Il aura tendance à parler fort et aura l’impression que ses interlocuteurs n’articulent pas. De plus, ces personnes ont du mal à entendre la sonnerie de la porte ou du téléphone en éprouvant aussi des difficultés à écouter de la musique ou identifier quelques sons.

Additivement à cela, la baisse auditive peut être soit isolée ou s'accompagner d'autres symptômes : 

  • Des acouphènes ;

  • Des écoulements de l'oreille ;

  • De la fièvre ;

  • Des vertiges, etc. 

Quelles sont les causes da la baisse d'audition ?

La surdité peut avoir plusieurs causes dont une atteinte de l’oreille externe dans le cas de l’hypoacousie mixte ou bien de transmission qui sont dues à :

  • Une obstruction du conduit auditif provoquée par un bouchon de cérumen ;

  • Un corps étranger ;

  • Un traumatisme crânien ;

  • Un ostéome du conduit auditif externe correspondant à la formation d’excroissances osseuses ;

  • Une tumeur du conduit auditif ;

  • Une otite externe.

Pour ce qui est de la surdité mixte ou de transmission, elles peuvent être provoquées par une atteinte au niveau de l’oreille moyenne suite à une otite séreuse, une otite moyenne mais aiguë, une perforation du tympan ou encore une atteinte des osselets de l’oreille moyenne.

S’agissant des causes de la baisse de l'audition liées à l'oreille interne pour une hypoacousie mixte ou de perception, on retrouve : des traumatismes sonores et crâniens, une surdité qui survient brusquement, une presbyacousie ainsi qu'une surdité congénitale.

Comment traiter une baisse de l’audition ?

Pour traiter une baisse de l’audition, il importe d'identifier l'origine de cette hypoacousie. Pour s’en débarrasser, il est possible de :

  • Recourir à une prise de médicaments comme des anti-inflammatoires ;

  • Mettre en place une oxygénothérapie ;

  • Porter des aides auditives ;

  • Utiliser des antiagrégants plaquettaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *